AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 from love with flowers ⌂ mary

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: from love with flowers ⌂ mary    Mer 30 Déc - 19:25



i'll teach you love with flowers and kindness
Mary & Gabby

Douce ambiance matinale dans l'antre fleurie, saupoudrée de rayons lumineux qui parsèment l'endroit de traits fins et légers, où la poussière flotte et virevolte. Elle s'agite, l'hirondelle, ici et là, à replacer divers récipients, à allumer quelques flammes sur les étagères. Déposant bottes de fleurs sur l'étalage, dans des vases transparents. Les amaryllis et leurs corolles rougeoyantes qui s'ouvrent à l'heure de l'hiver qui s'annonce, les hellébores qui se déploient timidement, tant délicates que vénéneuses. Les roses de Noël, aux teintes si douces, oscillant entre pureté ecclésiastique, vert amande, léger prune. Des plantes qui tendent leurs bras colorés vers les visiteurs opportuns, représentatives de la période aux boules miroitantes, aux sapins enneigés, au bonhomme de rouge vêtu qui vient s'incruster dans les cheminées. Euphorbia pulcherrima. Le doux sourire qui s'installe sur ses lèvres, tandis qu'elle dispose ses précieuses pièces végétales dans leurs contenants, qu'elle arrange les spirales pour donner un effet à celles-ci. Les yeux qui pétillent devant les loupiotes qui s'animent, qui reflètent des lueurs colorées sur le lambris. Le téléphone qui s'agite, qui vrombit, voilà qu'elle s'élance, attrapant le combiné. Les sourcils froncés, notant quelques lignes sur un bon de commande, alignant les précisions, additionnant de questions. Elle termine, salue, joyeuse. Encore d'autres créations à examiner, élaborer, expérimenter, pour embaumer les coeurs en cette saison hivernale. Des arrangements de tables, des centres, un chemin de senteurs à parcourir, à admirer, à contempler pendant le fastueux repas traditionnel. Elle soupire de bonheur, à se dire qu'il y a encore des gens qui comprennent l'importance des fleurs dans nos vies. Ces petites joies éphémères qui viennent réchauffer les battants gelés, durcis par la vie. Elles viennent égayer des chambres trop sinistres, redonner de la vie où la mort est passée, elles accompagnent les plus beaux moments, les plus importants. Naissance, union, décès. Les petites pensées aux êtres aimés. Et sur ces pensées, elle consigne la demande reçue dans son carnet, bien à l'abri.

L'hirondelle qui combat la fatigue, le surplus de commandes, les innombrables clients qui viennent assiéger le magasin pour recevoir, composer, s'emparer de confections, de plantes originales à offrir, à installer dans leurs nids. Une affiche, déposée sur la vitrine, un appel à l'aide, pour quelques temps. Pour lui ôter la pesante menace d'un arrêt pour perte d'énergie à trop se donner. Le carillon qui s'agite, un visage qui se lève, prunelles réduites à des fentes pour identifier l'arrivant. Qui se trouve être une arrivante, reconnaissable à sa longue chevelure couleur de blé mur. Mary. L’intrigante Marina, au regard triste, au regard blasé par une existence qui semble courte mais déjà tellement pesante. Qui erre parmi les fleurs qui grandissent dans son modeste magasin, qui s'attarde devant les pétales chatoyantes, qui ose planter son nez dans les espèces afin de déterminer une odeur présente. Mary, elle semble être à l'aise, autant que Gabby peut l'être en compagnie de ses précieuses. Cette légèreté, cette douceur, cette sensation de pouvoir être soi-même, sans jamais être jugée. Les fleurs ne portent aucun jugement, les fleurs sont simplement compagnes d'une vie. La douce hirondelle qui s'avance, à pas de loup, vêtue de son tablier fleuri. Fleuriste jusqu'au bout. Un sourire infime sur les lèvres, les mirettes qui pétillent. « Bonjour Mary, toujours aussi matinale à ce que je vois. » Le nez retroussé, les pommettes hautes, aristocratiques. Les yeux d'un bleu de ciel hivernal, très clairs. Et cette masse de mèches blondes qui accompagnent ses mouvements. Elle s'est arrêtée sur des merveilles des forêts équatoriales. « C'est une Nepenthes northiana, qu'on appelle communément Tasse de singe. Les primates de la forêt utilisent les fleurs comme verre pour boire de l'eau. » Cette fleur en forme de gourde à capuchon, oscillant entre le verre tacheté de rouge vermillon. Tellement difficile à conserver dans la sécheresse de nos appartements. « C'est une plante difficile mais tellement belle, tu ne trouves pas ? »
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

(messages) : 94
(here since) : 29/12/2015
(celebrity + credits) : cara delevingne +electric bird. (sign : okinnel, icons arwene)

if you really want more
relations:
rp?: ouiii

MessageSujet: Re: from love with flowers ⌂ mary    Mer 30 Déc - 21:32

from love with flowers
Gabby & Mary

Quitter la maison. Quitter cette maison le plus vite possible. Le plus longtemps possible. Aujourd’hui elle allait certainement dans son endroit préféré. Ce petit havre de paix. Ce petit paradis floral. Ce petit paradis qui serait sans âme, s’il n’y avait pas la douce Gabby. Petit fleur toute douce qui virevoltait à travers ses travers. A travers son bel univers. A travers ses clients à qui elle apportait douceur et satisfaction. Mary se rappelle la première fois où elle a mis les pieds dans la belle boutique de ce petit bout de jeune femme. Mary cherchait un endroit où elle pouvait humer, sentir, observer des fleurs. Les fleurs et les animaux. Deux êtres vivants qu’elle appréciait. Qu’elle appréciait parce qu’aucun des deux jugés. Aucuns des deux n’attendais beaucoup d’elle. Alors Mary elle appréciait. Elle avait Loup, son loup noir et les fleurs. Les belles fleurs de la tendre Gabby. Elle avait humé l’air en rentrant dans la boutique et elle s’était sentie chez elle. Comme chez elle. Elle s’était même surprise à sourire. Elle avait observé des heures durant chaque fleur. Chaque plantes. Chaque création. Et puis elle avait observé Gabby. Cette naïveté enfantine qui se dégageait d’elle. Cette douceur. Cette tendresse. Mary elle aimait cela. Elle aimait cet univers. Elle aimait le monde de Gabby. Et alors, Mary était revenue, jour après jour. Jusqu’au moment où Gabby lui avait proposé de l’aider pour les fêtes. Mary avait appris à connaître chacune des fleurs présentes. Elle avait appris à connaître chaque recoin.
Alors Mary était contente ce matin. De bonne heure. De poser les pieds dans ce petit paradis. Dès les premiers pas elle se met à errer parmi les fleurs. Poser son nez et humer les pétales fraîches des fleurs en se doux matin. Elle fut accueillie par la douce Gabby. Sourire aux lèvres comme à chaque fois. A chaque fois qu’elle la voyait. Mary se demandait comment elle faisait pour sourire tout le monde. De semblait si joyeuse. Si douce. Si légère. Tout le temps. Mary l’enviait. Elle l’enviait car elle aimerait être comme elle. Vêtue de son tablier fleuris. Qui se prêtait parfaitement.  « Bonjour Mary, toujours aussi matinale à ce que je vois. » . Si pétillante de bon matin. Un petit bonheur dans le monde si triste de Mary. Tellement que cela arrache un petit sourire sur le visage de Mary. Elle qui n’est pas tellement souriante qui n’est pas très ouverte. Elle ne peut résister à ce que dégage la douce Gabby. « bonjour Gabby ! toujours ».
Elles se trouvaient devant une fleur. Une fleur très belle. Qui avait attiré l’œil de Mary. Elle avait une forme originale. Elle avait une histoire. Un but. Elle était belle. « C'est une Nepenthes northiana, qu'on appelle communément Tasse de singe. Les primates de la forêt utilisent les fleurs comme verre pour boire de l'eau. » . C’était aussi ce qu’elle appréciait chez Gabby. Elle avait beau aimé les fleurs, elle ne connaissait pas toutes les fleurs. Et la belle Gabby lui apportait ce savoir-là. Lui apportait bien plus encore.  Nepenthes northiana. Mary s’en souviendra. « C'est une plante difficile mais tellement belle, tu ne trouves pas ? » .
Mary hocha la tête. Oh que oui. « oui très belle ! Je ne connaissais pas cette fleur. Je suis ravie de la connaître à présent. Merci Gabby ! C’est quoi son environnement idéal ? ».
Un petit sourire de nouveau apparu sur ses lèvres. Petit. Doucement mais surement. Elle montrait aussi de la curiosité. Curiosité parce qu’elle aime. Parce qu’elle est passionnée. Puis elle demanda naturellement à la douce Gabby « je peux t’aider à quelque chose de particulier ? ».
Elle était bien ici. Elle était à l’aise. Elle était comme chez elle. Et cela se voyait rien qu’à son visage et sa posture. Loup restait assis à l’entrée du magasin.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: from love with flowers ⌂ mary    Jeu 31 Déc - 13:43



i'll teach you love with flowers and kindness
Mary & Gabby

Marina, l'imprévisible, le feu-follet jamais où on ne l'attend. La brise qui se disperse, intangible, à jamais enfermée. Et pourtant, cette lueur de tristesse qui ondule dans ses mirettes hivernales, cette lassitude, qui habite son être. Gabby, elle arrive à percevoir cette aura grisâtre qui l'entoure, comme une couverture. Où elle semble emmêlée, qui semble se refermer sur elle, chaque jour qui passe. Pourtant, il y a Mary, la sensible discrète, l'immuable curiosité devant ces créatures végétales tant bien différentes qu'originales, avec une histoire propre à chacune. Qui reste plantée des heures à fixer de ses yeux couleur fumée, les pétales qui s'ouvrent docilement aux lueurs du jour. Et Gabriella, l'hirondelle, elle voudrait bien pouvoir guérir les blessures du coeur de la blonde à coup de bouquets, de compositions. Mais c'est tellement plus profond qu'elle se heurte à un mur bien trop haut pour ses petits bras. Pourtant, elle persévère, elle tente tant bien que mal de lui tendre les mains pour l'inviter un peu plus chaque minute dans son univers de poésie. L'impétueuse et méfiante Mary qui se plie si généreusement à ses demandes vives, parfois pointilleuses, qui subit ses éclats d'angoisse, la tension qui envahit l'oisillon. La menace du burn out pendant les fêtes hivernales est à son comble et ce fut comme de respirer une grande goulée d'air frais que d'avoir une seconde paire de mains pour l'assister dans ses commandes. Elle zieute vers l'entrée du magasin pour voir dépasser deux oreilles pointues d'un noir charbon, un sourire fleurissant sur ses lèvres. Loup, le compagnon de vie, d'existence, l'ami fidèle, le protecteur de la jeune fille. Son rictus s'agrandit à l'idée de la petite place nettoyée pour l'accueillir.

Son coeur se gonfle d'euphorie devant la curiosité qui s'éprend de son interlocutrice. Cette même curiosité qui l'a poussé, depuis son plus jeune âge, à se documenter sur l'origine des plantes, des fleurs qu'elle avait le bonheur d'admirer. D'en comprendre les symboliques, les histoires, certaines anecdotes. Parce que ce qui entoure un végétal est aussi important que les caractéristiques de celle-ci, c'est une partie de son caractère, de ce qu'elle offre comme effet à leurs yeux. Comme les histoires des êtres humains forgent ce qu'ils sont, au fur et à mesure des années. « Oui très belle ! Je ne connaissais pas cette fleur. Je suis ravie de la connaître à présent. Merci Gabby ! C’est quoi son environnement idéal ? » Les yeux qui pétillent, elle s'imagine la verdoyante forêt équatoriale, les lianes qui tombent de la canopée, les cris des animaux qui rebondissent de branche en branche. « La Nepenthes vit dans un environnement très très humide. Elle ne supporte pas la sécheresse des maisons et des appartements, parce qu'on met généralement un chauffage ou une climatisation qui la tue. Elle ne supporte pas les courants d'air, une température trop basse, un trop plein d'eau- » Elle s'arrête gênée de sortir à tout bout de champ des informations, mal à l'aise à l'idée de déballer son savoir. « Excuse-moi, je divague un peu. Pour résumer, cette plante est très sensible à beaucoup de choses et c'est difficile à garder sur le long terme. Il faudrait avoir une serre si possible, ça serait le mieux pour elle. » Un sourire à nouveau, qui éclot sur sa bouche purpurine. Elle est agréable, Mary, serviable d'autant plus. Elle s'approche du comptoir, l'hirondelle, elle feuillette dans son carnet de commandes, suit les lignes de son doigt. Tapote une d'elles quelques secondes avant de relever la tête. « Hm, le chemin de table dans les tons or, blanc et menthe, avec quelques conifères et décorations de Noël. Doit rester simple, mais chic. » Elle sautille jusqu'à la porte du frigo réservé au stock de végétaux, abritant quelques confections déjà débutées pour prendre de l'avance. Ressort aussi vite que possible, la température n'étant pas réellement agréable. « J'ai déjà commencé : il faudrait rajouter quelques hellébores dans certains récipients, quelques petites boules dorées qui sont rangées dans le tiroir de la commode juste à droite. Je pense que du tillandsia serait un bon lien entre eux. » Elle pointe du doigt une masse de lianes fines et grises, rappelant des cheveux de sorcière. « Tu peux en prendre une poignée et passer à travers les récipients, autour des fleurs et des conifères avec, je te fais confiance. » Elle guette encore l'animal à l'entrée de son magasin et ça lui serre le coeur de le savoir aussi loin. Elle pose une main sur l'épaule de la blonde. « Mary, j'ai préparé une petite place pour Loup juste derrière nous. Comme ça il n'est pas loin de toi et comme je sais qu'il est sage, on pourra travailler sans soucis ! » Tu l'aimes bien cette boule de poils qui veille au grain sur sa compagne de vie.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
Mary

avatar

(messages) : 94
(here since) : 29/12/2015
(celebrity + credits) : cara delevingne +electric bird. (sign : okinnel, icons arwene)

if you really want more
relations:
rp?: ouiii

MessageSujet: Re: from love with flowers ⌂ mary    Ven 1 Jan - 20:15

from love with flowers
Gabby & Mary

Curieuse. Mary est curieuse. Elle est curieuse de ce qu’elle aime. Elle aime recevoir le savoir de la douce Gabby. Passion commune. Passion qui fait que la blondinette arrive à s’évader de son monde. Son monde qui la torture et la ronge de l’intérieur depuis sa plus tendre enfance. Son monde qui la pousse à détester tout ce qui est vivant. Vivant sauf les animaux et les fleurs. Sauf eux. Parce qu’eux sont différent. Différent parce qu’ils ne jugent. Ils ne jugent pas et apportent bonheur et joie. Et surtout de l’amour. Alors Mary s’évadé. Et Mary avait trouvé le lieu parfait pour s’évader. Son petit paradis. Son paradis floral. Mais surtout. Surtout ce qui faisait de ce lieu. Un lieu magique. C’était sa propriétaire. La belle, la douce, la tendre Gabby. Un petit bout de jeune femme, qui dégageait tellement de bonté et de douceur. Qui apaisé de jour en jour, le cœur blessé de la blondinette. Ses créations, son travail, ce qu’elle était. Faisait de ce lieu, une vraie évasion. Elles s’étaient arrêtées sur une belle plante. Une plante que Mary ne connaissait pas. Et qu’elle souhaiterait connaître mieux. Alors elle demanda. Elle demanda, car elle adorait apprendre de Gabby. Gabby qui en parlait si passionnant. S’emportant dans ses explications. Mais Mary l’écouté attentivement. Prenant et gardant chacun de ses mots précieusement. Elle lui expliqua le lieu de vie idéal pour cette si belle plante. En vrai elle était mieux dans son milieu naturel. S’épanouissant chez elle, dans les meilleures conditions. Mais les gens, la plupart des gens, s’en fichait de ne pas pouvoir apporter ce qu’il faut à cette plante. Elle fait jolie un temps dans le salon ou la salle à manger et c’est tout ce qui comptait pour eux. Alors que non, faire mourir par prétentieux une si jolie plante était un crime, un sacrifice horrible. La douce Gabby sembla d’un coup gêné de lui fournir toutes ces informations. Elle ne devait pas l’être. Mary adorait l’écouter. «Excuse-moi, je divague un peu. Pour résumer, cette plante est très sensible à beaucoup de choses et c'est difficile à garder sur le long terme. Il faudrait avoir une serre si possible, ça serait le mieux pour elle. » .
Mary lui offrit un sourire. Un des rares sourires qu’elle peut offrir. Dans son expression si triste et sérieuse des autres moments. « merci infiniment gabriella pour toutes ces précieuse informations sur cette si jolie plante. et ne t’excuse pas, j’ai beaucoup à apprendre de toi. ». Mary ne pouvait pas changé du jour au lendemain. Elle avait encore ses humeurs. Même ici parfois. Mais le chemin était en route et elle espérait un jour réussir à éprouver un peu plus d’amour et beaucoup moins de haine.
Maintenant elle voulait un peu travailler. Elle demanda ainsi à la douce Gabby en quoi elle pouvait l’aider. La belle fleur s’approcha du comptoir et regarda très certainement son cahier de commande. Mary la regarda faire, attendant sagement. Et finalement « Hm, le chemin de table dans les tons or, blanc et menthe, avec quelques conifères et décorations de Noël. Doit rester simple, mais chic. » . Elle s’en va au frigo et en ressort avec une de ses confections déjà un peu avancée. « J'ai déjà commencé : il faudrait rajouter quelques hellébores dans certains récipients, quelques petites boules dorées qui sont rangées dans le tiroir de la commode juste à droite. Je pense que du tillandsia serait un bon lien entre eux. » . Mary prend note des instructions et ce dirige déjà vers la commode pour récupérer les boules dorées. « Tu peux en prendre une poignée et passer à travers les récipients, autour des fleurs et des conifères avec, je te fais confiance. » . Les joues de la blondinette se tintèrent légèrement de rouge. je te fais confiance. Voilà une phrase que Mary n’avait pas l’habitude d’entendre. Mais cela lui mettait un peu plus la pression de bien faire. Parce que s’il y avait bien une chose que Mary ne voulait pas : c’était décevoir la douce Gabby. Si Mary n’était pas comme elle était, elle lui aurait certainement sauté au content, de bonheur. Mais tout est enfermé là-dedans et il est tellement difficile de tout faire sortir. « bien noté .. je m’y attelle de suite .. ».
Elle commence à se diriger pour récupérer les fleurs qu’avait citées Gabby. Quand cette dernière lui dit qu’elle avait gardé une place pour Loup, juste là derrière elles. Là pour de bon, si Mary ne gardait pas autant ses émotions, elle en aurait pleuré de joie. Toutes ses petites attentions. C’était ça, qu’elle attendait de la vie sans même se l’avouer vraiment. C’était des personnes comme Gabby, qui arriverait un jour, à un lui faire changer sa vision du monde. Elle siffla son fidèle compagnon. Qui tout discrètement et sagement arriva vers elle. Elle le fit se coucher dans le coin préparer par la jeune femme et s’endormit tranquillement, tout content.
Tandis que sa maîtresse s’attelait à sa mission. Mary ne faisait plus attention à ce qui se passe autour d’elle. Elle était dans la décoration de ce chemin de table. Et une fleur par là et une fleur par ci. Des boules dorées là et là aussi. Et la finition avec les tillandsia.
Elle, elle était fière de son travail. Mais maintenant, elle angoissait de penser que la douce Gabby ne voulait pas ça comme ça. Et qu’elle serait déçue d’elle. Aucune confiance en elle. On lui avait toujours dit que tout ce qu’elle faisait était nul. Alors elle angoissait le verdict. Elle se dirigea vers la douce Gabby et doucement et peu convaincu « tu peux me dires si cela te convient ? tu aurais peut être aimé autre chose ? plus garnis ? moins garnis ? ». Elle pointa son travail du doigt en attendant le verdict.



Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: from love with flowers ⌂ mary    

Revenir en haut Aller en bas
 
from love with flowers ⌂ mary
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» premiere evangeline d heleen
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Conseils pour créer vos OCs et éviter les Mary/Gary Sue/Stu
» Bloody Mary acte II : Ladoce de Lorso
» Jim carrey (What is love)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
where you lead :: cape hollow :: cameron road :: ô naturel-